Conférence débat – Autismes et neurologie : des liens bidirectionnels

  • Lieu / Organisateur
    Conférence FAVIE
  • Heure:
    Événement qui dure toute la journée
  • Adresse
    Campus Shumann, 29 avenue Robert Shuman
    Aix en Provence, , 13100
    France
  • Prix :
    Les conférences sont ouvertes à tout le monde, gratuitement pour les adhérents de la Favie, et au prix de 5 € pour les non-adhérents (payable sur place) et 2 € pour les étudiants.

Autismes et troubles neurologiques : des liens bidirectionnels
Lisa Ouss, pédopsychiatre, docteur en psychologie, Hôpital Necker, Paris.

Conférence animée par Carole Tardif, Professeur de Psychologie Université Aix-Marseille et Bruno Gepner, Psychiatre, Président de la FAVIE

Extrait du programme :

L’autisme est un trouble neurodéveloppemental, dont le vocable « neuro » renvoie plus aux modalités de fonctionnement, ou dysfonctionnement qui le caractérisent. Mais les liens entre pathologies neurologiques et autisme sont moins connus, car complexes.
Différentes situations sont possibles :

les TSA révèlent parfois ou masquent des troubles neurologiques, qu’il faut donc systématiquement rechercher

les troubles neurologiques, métaboliques ou génétiques sont parfois accompagnés de TSA sous diagnostiqués, en raison de particularités phénotypiques ou de la déficience intellectuelle qui les accompagnent, et de ce fait les patients ne reçoivent pas toujours les accompagnements adaptés, aggravant le sur handicap

certaines pathologies notamment neurovisuelles donnent des troubles diagnostiqués dans le spectre autistique, alors que les patients présentent une phénoménologie congruente à leurs perceptions, mais ne relevant pas du TSA.

Nous proposons de développer ces différentes situations, sur le plan clinique, théorique et thérapeutique. En effet, la reconnaissance clinique de ces troubles est très importante, pour mieux les prévenir, et les accompagner. Ils interrogent les catégories : continuité de dimensions, telles que les cognitions sociales, ou véritables syndromes ? Nos modèles psychopathologiques sont-ils pertinents pour ces pathologies de la complexité ? Enfin, nous verrons quelles attitudes thérapeutiques proposer.

Télécharger le programme détaillé

 

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *