Asperger : la résistance au changement

i Mai 23rd No Comments par

 

 

Par ailleurs, ces enfants (la majorité des garçons) démontrent une intelligence égale ou supérieure à la moyenne et possèdent d’excellentes capacités mnémoniques. Le syndrome d’Asperger est considéré comme le trouble le plus évolué sur le continuum autistique. Bien entendu, les enfants présentant le syndrome d’Asperger forment une catégorie d’enfants hétérogènes.

Ces enfants possèdent des forces et des difficultés, des valeurs et des intérêts ainsi qu’une personnalité propre à chacun. Les symptômes retrouvés chez ces enfants se manifestent de façon différente. Chaque enfant a des besoins éducatifs différents et il n’existe pas de méthode miracle fonctionnant avec tous ces enfants.

Sept caractéristiques du syndrome d’Asperger sont décrites ici. Plusieurs suggestions et stratégies à utiliser en classe en fonction des symptômes sont recommandées.

La résistance au changement.

Les enfants Asperger sont facilement troublés par le changement, ils sont très sensibles aux modifications de l’environnement. Ils sont anxieux et tendent à avoir des comportements obsessifs lorsqu’ils ne peuvent prédire ce qui les attend. Ils peuvent s’engager dans des routines ritualisées. L’anxiété, la fatigue et leur sensibilité émotive les rendent facilement hors de contrôle.

Les suggestions :

Donner un environnement sécurisant.

Minimiser les transitions.

Offrir une routine quotidienne.

L’enfant Asperger doit comprendre chaque routine et prévoir l’ordre selon lequel elle se produit pour se concentrer sur la tâche.

Eviter les surprises ; préparer l’enfant pour les activités spéciales, les modifications d’horaire ou tout autre changement de routine.

Tenter de diminuer les peurs en exposant graduellement les enfants dans de nouvelles activités, leur présenter un nouvel enseignant, un nouveau milieu de travail.

Les informer calmement de ce qui les attend permet de prévenir les peurs obsessives.

Il a perdu tous ses acquis !

i Oct 15th 1 Comment par

Nous avons pu constater ce phénomène de nombreuses fois. Cela correspond souvent à une phase «d’activité intérieure intense» où le jeune met en place, range, ou digère tout ce qu’il a appris précédemment. Il émerge au bout de quelques semaines ou quelques mois, frais et dispos, en général avec un niveau légèrement supérieur à celui où il était au moment où il « est tombé en apathie.
Si vous faites attention, le même phénomène nous arrive lorsque nous pratiquons une activité intense : sport de compétition, apprentissage d’une langue par exemple. D’abord, tout rentre comme dans du beurre, puis la progression stoppe, et on observe même une régression par rapport au niveau qu’on avait atteint. Dans l’apprentissage des langues, par exemple, on a un sentiment de confusion, on ne comprend plus rien. Une fois le palier franchi, on recommence à progresser.

Asperger : les difficultés scolaires

i Mai 23rd No Comments par

Les enfants Asperger ont généralement un niveau d’intelligence se situant dans la moyenne. Toutefois, ils ont des difficultés au niveau des tâches demandant du raisonnement ou de la résolution de problème. Leur perception et leur compréhension des choses sont concrètes. Leur langage est formé d’un vocabulaire impressionnant qui donne une fausse impression de leur compréhension lorsqu’ils parlent. En réalité, ils répètent textuellement ce qu’ils ont lu ou entendu. Les Asperger ont souvent une excellente mémoire mais elle est mécanique.

Les suggestions:

– Offrir un programme scolaire individualisé pour qu’ils puissent vivre du succès dans leur tâche. Les Asperger ont une grande motivation mais ne peuvent suivre leur propre impulsion. Les apprentissages doivent être récompensés et effectués dans un environnement confortable et stable.
-Ne pas assumer que l’Asperger comprend une nouvelle notion parce qu’il la répète par la suite.
-Offrir à l’enfant des explications supplémentaires et tenter de simplifier lorsque les notions sont abstraites.
-Maximiser le fait qu’ils ont une excellente mémoire.
-Relever des faits, des dates et des informations factuelles pour les stimuler.
– Retenir que les nuances émotionnelles, les nouvelles façons de présenter la matière ainsi que de nouvelles notions sont souvent incomprises.
Les compositions des enfants Asperger sont souvent répétitives. Ils passent d’un sujet à l’autre et utilisent des mots parfois inexacts pour s’exprimer. Ces enfants ne font pas nécessairement la différence entre les connaissances générales et leurs idées personnelles et ils considèrent que l’enseignant comprendra leur expression.
Les Asperger ont une excellente capacité de lecture globale ou de reconnaissance des mots, mais la compréhension du langage est pauvre. Ne pas imaginer que les Asperger comprennent ce qu’ils lisent.
Le travail scolaire peut souvent être de mauvaise qualité car les Asperger ne sont pas motivés à faire des efforts dans les matières qui ne les intéressent pas. Des attentes fermes doivent être formulées afin qu’ils produisent un travail de qualité. Le travail exécuté dans un moment donné doit être fait minutieusement même s’il ne peut être complété.

La securité à la maison

i Août 30th No Comments par

 

Réarranger le mobilier, pour éviter qu’il jette les objets ou les fasse tomber de dessus le meuble, qu’il monte sur les étagères, qu’il renverse chaises ou tables. Les bibliothèques, armoires et autres meubles hauts doivent être vissés au mur, pour éviter qu’ils ne tombent sur l’enfant si celui-ci tente de les escalader. Asseyez l’enfant dans une chaise haute ou bien dans une chaise à accoudoirs, pendant que vous préparez le repas ou que vous êtes à table. Asseyez-le contre le mur ou dans le coin, avec la table devant pour éviter qu’il ne s’échappe continuellement de la table.

Supprimez ce qui pose problème et qui n’est pas indispensable : remplacez des étagères accessibles par des coffres que vous pouvez fermer avec un cadenas, utilisez des objets en plastique plutôt qu’en verre, passez-vous de la table basse que votre enfant envoie valser à travers le salon.

– Serrure, verrou, barrière, barreaux peuvent empêcher un enfant de s’échapper de la maison, ou d’escalader la fenêtre, ou d’accéder à un endroit dangereux. Vérifiez avec les pompiers que votre dispositif n’est pas contre les réglementations en vigueur pour la sécurité incendie. Si oui, faites vous conseiller. Vous pouvez aussi utiliser des petites alarmes de voyage contre les voleurs, pour vous avertir si l’enfant s’échappe.

– Certains parents ont remplacé les vitres par du plexiglas. Mais attention, le plexiglas peut aussi être coupant s’il est cassé.

– Ne laissez pas les rideaux ou les cordons des stores pendre : mettez les cordons hors de portée de l’enfant, que le store soit ouvert ou fermé. Coupez court le cordon. Ne mettez pas le lit, la chaise haute, ou le parc près du rideau ou du store, que l’enfant peut tirer. La barre de fixation peut lui tomber dessus.

– Soyez attentif à tout ce qui peut être dangereux : fermez les portes des placards avec un verrou enfant, verrouillez le frigo, le four, les machines diverses, mettez le toasteur hors de portée. Empêchez éventuellement l’accès à certaines pièces (buanderie, salle de bains, toilettes,?). Utilisez un pare-feu pour votre cuisinière. Fermez l’arrivée de gaz lorsque la cuisine est finie. Enfermez les produits chimiques et les médicaments dans leur placard. Fermez les tiroirs avec des objets tranchants, des allumettes, briquets, et des petits objets qui peuvent être avalés. Protégez les coins pointus des meubles.

Asperger : les intérêts restreints

i Mai 23rd No Comments par

Les Asperger ont des préoccupations excentriques ou bizarres, ainsi que des fixations intenses. Ils ont tendance à focaliser leur attention sur leurs intérêts ayant de la difficulté à les laisser de côté.
Ils peuvent poser des questions répétitives seulement sur ces sujets. Ils suivent leur propre activité sans s’intéresser à d’autre sujet que celui qui les préoccupe.

Les suggestions:

Ne pas encourager l’enfant Asperger à persévérer dans ses discussions ou à questionner à plusieurs reprises sur son sujet d’intérêt.
Limiter ce comportement en désignant un temps spécifique durant la journée où l’enfant pourra en parler. Cette période sera une partie intégrée dans la routine quotidienne et l’enfant apprendra rapidement à ne pas s’adonner à ses intérêts lorsque la période ne s’y prête pas. Utiliser l’attention sélective afin de façonner un comportement désiré. C’est-à-dire le féliciter lorsqu’il est attentif aux demandes ou lorsqu’il converse avec un élève sur un sujet différent de ces préoccupations.
Par le fait même, ignorer ou élaborer un contrat de comportement pour ses attitudes de persévérance envers un sujet spécifique. Quelques enfants ne voudront pas effectuer des travaux autre que leur sujet d’intérêt. Des attentes fermes doivent être mises en place pour que l’enfant complète son travail scolaire. Il doit être clair que l’enfant n’a pas le contrôle et qu’il doit suivre des règles spécifiques.
A d’autres moments, il sera important d’instaurer des périodes où l’enfant pourra avoir l’opportunité d’explorer ses intérêts personnels. Pour des enfants plus rebelles, il sera peut-être nécessaire d’individualiser tous les travaux autour de leur sujet d’intérêt et graduellement introduire d’autres sujets.
Utiliser la fixation de l’enfant pour diversifier son répertoire d’intérêts. Par exemple, lors d’un cours d’écologie un enfant qui s’intéresse grandement aux lions peut étudier l’animal en soi, mais aussi son alimentation, son mode de reproduction, son habitat, ses ressemblances ou ses différences d’avec le tigre ou l’éléphant. Faire un poème sur les lions ou faire des mathématiques en utilisant les lions comme médium.

Les renforcements positifs et l’amour !

i Août 30th No Comments par

Votre enfant autiste est d’abord votre enfant, et en plus, il a de l’autisme.
Et on les aime, nos petits ! Dites le, montrez le et dites le lui encore!

Insistez beaucoup sur les aspects positifs des interactions que vous avez avec votre enfant :

– Quand vous vous sentez bien avec elle, dites le.
– Quand vous êtes contents de lui, dites le
– Félicitez la dès qu’elle a accomplit quelque chose.
– Remarquez qu’il a suivi la consigne donnée (pas sortir). Si c’est très important, donnez luimême   une récompense (par exemple, un autocollant « sourire » à positionner sur le calendrier)

– Manifestez votre contentement lorsque vous avez fait un petit jeu avec elle. Appréciez ses       talents (ordinateur, puzzle, mémoire, force physique, gentillesse,?).

– Différenciez ce qu’elle est vraiment (et que vous aimez) avec le comportement qu’elle peut       avoir (et qui peut ne pas être acceptable).
– Différenciez le comportement inacceptable (crier pour attirer l’attention) avec le fait que pour   l’instant, vous n’êtes pas en état d’accepter un comportement donné (Elle touche votre bras     pour attirer votre attention, mais vous êtes trop fatiguée pour interagir).

Asperger : altération de la coordination motrice

i Mai 23rd No Comments par

Les Asperger sont fréquemment inhabiles physiquement. Ils sont rigides et ne réussissent pas très bien dans les jeux demandant des habiletés motrices.
Leurs difficultés au niveau de la motricité fine cause également des problèmes de calligraphie, un ralentissement des tâches scolaires et des difficultés à dessiner ou à écrire.

 

Les suggestions:

Référer l’enfant Asperger à un programme d’éducation physique si les problèmes de motricité sont sévères. Impliquer l’enfant dans un programme d’éducation physique individualisé (natation, patinage libre) plutôt qu’un programme sportif de compétition.
Ne pas exiger de l’enfant qu’il participe à un sport de compétition s’il a des difficultés de coordination motrice, cela pourrait engendrer de la frustration et de la tension avec les membres de l’équipe. Puisque les jeux de compétition impliquent des conventions sociales, il est difficile pour l’Asperger de les comprendre.
L’Asperger peut bénéficier d’un programme individualisé en bricolage afin d’apprendre à tracer, copier, couper du papier, trier de petits objets etc.
Lorsque vous fixez un temps limite pour effectuer un travail, assurez-vous que l’enfant possède assez de temps pour écrire et bien former ses lettres et ses chiffres. Les Asperger ont besoin de plus de temps que leurs pairs pour terminer un travail ou un examen. Laissez plus de temps à l’enfant ou dirigez-le en classe ressource avec un éducateur pour qu’il puisse vous  démontrer son potentiel et ses acquis.

Résoudre UN problème à la fois

i Oct 15th No Comments par

Ensuite, choisissez ensemble la manière de répondre au comportement indésirable :dévier l’attention, isoler dans un coin, serrer dans les bras le temps qu’il se calme. C’est vous qui connaissez votre enfant. Si la violence vous paraît la seule solution possible, consultez un spécialiste qui vous conseillera : il y a toujours une autre solution, et, à terme, la violence est néfaste pour votre enfant mais aussi pour vous et l’ensemble de la famille.
Arrangez votre environnement afin de faciliter votre vie : envoyez Minou en vacances chez Grand-Mère, mettez un verrou à la porte des toilettes, donnez à Petit Frère un coffre cadenassé où ranger ses affaires précieuses, rangez l’ordinateur dans un lieu fermé (Ce n’est pas la peine de vouloir réguler le temps d’ordinateur à un enfant fou du web si vous laissez l’ordi dans sa chambre ou dans le salon avec interdiction de l’utiliser)
Pour les problèmes que vous ne pouvez pas arranger concrètement, armez-vous de patience, vous aurez leur peau un autre jour, ils ne perdent rien pour attendre. Révisez éventuellement votre vision du monde : que votre enfant dise bonjour à tout le monde, c’est plutôt sympa. Qu’il ne reste pas à table plus d’une seconde ? il ne sera probablement pas invité à Matignon demain. Quelle est fondamentalement votre priorité ?

Si votre stratégie marche, passez au problème n°2. Si elle ne marche pas, révisez votre copie, et abordez le problème autrement.

La visualisation

i Mai 23rd No Comments par

Si vous souhaitez faire une activité avec votre enfant autiste, pensez visualisation (voir sur le site la rubrique « Sites conseillés », « Jeux adaptés » et « aide visuelle »).

De nombreuses personnes souffrant d’autisme ont beaucoup de mal à comprendre ce que vous dites : c’est difficile pour eux de différencier son et parole, de repérer plus que 2 ou 3 mots par phrases et aussi de retenir ce que vous avez dit.
Appuyez vous sur une image ou une photo ou faites un dessin ou sur un mot écrit s’il lit.
Par exemple si vous dites « pas sortir », accompagnez par un dessin de maison avec un petit bonhomme qui sort de la maison et barrez le bonhomme en rouge. Chaque fois que vous lui donnez la consigne, montrez lui le dessin.
Appuyez vous sur une séquence de dessins/photos/images. Par exemple s’il doit aller chez le médecin l’après-midi vers 14h00, présentez lui l’image du déjeuner posée sur la table, et à droite celle du médecin (puis éventuellement celle du retour à la maison). Verbalisez : D’abord tu manges (doigt sur l’image correspondante), puis tu vas chez le médecin (id).
S’il va passer le week-end chez sa tante, préparez par exemple un « mini calendrier » avec des dessins de lit avec la lune et les étoiles pour chaque nuit passée hors de la maison. La photo ou le dessin d’une maison lui permettra de comprendre qu’au bout de 2 nuits, il rentre à la maison.
Concrétisez la tâche : s’il doit essuyer les comptoirs de la cuisine, dispersez dessus quelque chose que l’on voit pour qu’il passe l’éponge partout : sucre, miettes ; s’il doit ramasser les feuilles mortes, délimitez le périmètre à ratisser par le tuyau d’arrosage.
De même pour une tache complexe , vous pourrez la séquencer en plusieurs images.
Par exemple pour apprendre à se laver les mains, détailler toutes les actions en images (que vous ferez suivre à votre enfant ) ce qui ne vous empêchera pas de guider physiquement votre enfant s’il en a besoin (l’aider à ouvrir le robinet, à régler la température de l’ eau ……)
Visualisez le temps que prend la tâche qu’il doit faire. Gardez en tête que des crises arriveront si l’enfant doit faire un effort et qu’il ne sait pas quand l’effort doit s’arrêter. Ce qui est visuel est concret. Si vous lui demandez de travailler la prononciation avec vous, par exemple, faites une liste des mots à répéter. Barrez chaque fois qu’un mot est dit. Il verra que le travail avance et qu’il a une fin. Attention ! Ne cédez pas à la tentation de rajouter un ou quelques mots si la séance s’est bien passée. Votre liste ne sera plus crédible.
Si vous voulez par exemple travailler ½ heure le soir en rentrant de classe avec lui, préparez (comme dans la méthode TEACCH) 5 ou 6 petites tâches à l’avance. Par exemple : des formes à découper, un coloriage, un collage. Disposez chacun de ces exercices dans des paniers, ou bien sur des assiettes. Que la fin du travail soit une récompense (bonbon, carte TV, carte « partie de ballon », carte « séance câlins », )
S’il n’est pas possible de visualiser, utilisez un minuteur (timer) : « quand le minuteur sonne, tu peux regarder la télé ». Attention ! Respectez votre parole : dès que ça sonne, laissez le regarder la télé.

Etablissement de routines de vie

i Oct 15th No Comments par

Vous pouvez préparer une plaque de carton format A4, que l’enfant peut donc transporter avec lui, sur lequel vous fixez avec de la patafix des petites images relatant la soirée en carton aussi. L’enfant enlève l’image et la fixe au dos du carton quand l’action est finie.
Il faut malheureusement investir du temps et du travail pour que la routine soit comprise. Mais vous gagnerez à terme du calme à la maison, plus de temps libre car le jeune deviendra de plus en plus indépendant de votre intervention. Il pourra faire son puzzle seul, mettre la table sans que vous soyez sur son dos.