Asperger : la résistance au changement

Asperger : la résistance au changement

i Mai 23rd No Comments par

 

 

Par ailleurs, ces enfants (la majorité des garçons) démontrent une intelligence égale ou supérieure à la moyenne et possèdent d’excellentes capacités mnémoniques. Le syndrome d’Asperger est considéré comme le trouble le plus évolué sur le continuum autistique. Bien entendu, les enfants présentant le syndrome d’Asperger forment une catégorie d’enfants hétérogènes.

Ces enfants possèdent des forces et des difficultés, des valeurs et des intérêts ainsi qu’une personnalité propre à chacun. Les symptômes retrouvés chez ces enfants se manifestent de façon différente. Chaque enfant a des besoins éducatifs différents et il n’existe pas de méthode miracle fonctionnant avec tous ces enfants.

Sept caractéristiques du syndrome d’Asperger sont décrites ici. Plusieurs suggestions et stratégies à utiliser en classe en fonction des symptômes sont recommandées.

La résistance au changement.

Les enfants Asperger sont facilement troublés par le changement, ils sont très sensibles aux modifications de l’environnement. Ils sont anxieux et tendent à avoir des comportements obsessifs lorsqu’ils ne peuvent prédire ce qui les attend. Ils peuvent s’engager dans des routines ritualisées. L’anxiété, la fatigue et leur sensibilité émotive les rendent facilement hors de contrôle.

Les suggestions :

Donner un environnement sécurisant.

Minimiser les transitions.

Offrir une routine quotidienne.

L’enfant Asperger doit comprendre chaque routine et prévoir l’ordre selon lequel elle se produit pour se concentrer sur la tâche.

Eviter les surprises ; préparer l’enfant pour les activités spéciales, les modifications d’horaire ou tout autre changement de routine.

Tenter de diminuer les peurs en exposant graduellement les enfants dans de nouvelles activités, leur présenter un nouvel enseignant, un nouveau milieu de travail.

Les informer calmement de ce qui les attend permet de prévenir les peurs obsessives.

Asperger : les difficultés scolaires

i Mai 23rd No Comments par

Les enfants Asperger ont généralement un niveau d’intelligence se situant dans la moyenne. Toutefois, ils ont des difficultés au niveau des tâches demandant du raisonnement ou de la résolution de problème. Leur perception et leur compréhension des choses sont concrètes. Leur langage est formé d’un vocabulaire impressionnant qui donne une fausse impression de leur compréhension lorsqu’ils parlent. En réalité, ils répètent textuellement ce qu’ils ont lu ou entendu. Les Asperger ont souvent une excellente mémoire mais elle est mécanique.

Les suggestions:

– Offrir un programme scolaire individualisé pour qu’ils puissent vivre du succès dans leur tâche. Les Asperger ont une grande motivation mais ne peuvent suivre leur propre impulsion. Les apprentissages doivent être récompensés et effectués dans un environnement confortable et stable.
-Ne pas assumer que l’Asperger comprend une nouvelle notion parce qu’il la répète par la suite.
-Offrir à l’enfant des explications supplémentaires et tenter de simplifier lorsque les notions sont abstraites.
-Maximiser le fait qu’ils ont une excellente mémoire.
-Relever des faits, des dates et des informations factuelles pour les stimuler.
– Retenir que les nuances émotionnelles, les nouvelles façons de présenter la matière ainsi que de nouvelles notions sont souvent incomprises.
Les compositions des enfants Asperger sont souvent répétitives. Ils passent d’un sujet à l’autre et utilisent des mots parfois inexacts pour s’exprimer. Ces enfants ne font pas nécessairement la différence entre les connaissances générales et leurs idées personnelles et ils considèrent que l’enseignant comprendra leur expression.
Les Asperger ont une excellente capacité de lecture globale ou de reconnaissance des mots, mais la compréhension du langage est pauvre. Ne pas imaginer que les Asperger comprennent ce qu’ils lisent.
Le travail scolaire peut souvent être de mauvaise qualité car les Asperger ne sont pas motivés à faire des efforts dans les matières qui ne les intéressent pas. Des attentes fermes doivent être formulées afin qu’ils produisent un travail de qualité. Le travail exécuté dans un moment donné doit être fait minutieusement même s’il ne peut être complété.

Asperger : les intérêts restreints

i Mai 23rd No Comments par

Les Asperger ont des préoccupations excentriques ou bizarres, ainsi que des fixations intenses. Ils ont tendance à focaliser leur attention sur leurs intérêts ayant de la difficulté à les laisser de côté.
Ils peuvent poser des questions répétitives seulement sur ces sujets. Ils suivent leur propre activité sans s’intéresser à d’autre sujet que celui qui les préoccupe.

Les suggestions:

Ne pas encourager l’enfant Asperger à persévérer dans ses discussions ou à questionner à plusieurs reprises sur son sujet d’intérêt.
Limiter ce comportement en désignant un temps spécifique durant la journée où l’enfant pourra en parler. Cette période sera une partie intégrée dans la routine quotidienne et l’enfant apprendra rapidement à ne pas s’adonner à ses intérêts lorsque la période ne s’y prête pas. Utiliser l’attention sélective afin de façonner un comportement désiré. C’est-à-dire le féliciter lorsqu’il est attentif aux demandes ou lorsqu’il converse avec un élève sur un sujet différent de ces préoccupations.
Par le fait même, ignorer ou élaborer un contrat de comportement pour ses attitudes de persévérance envers un sujet spécifique. Quelques enfants ne voudront pas effectuer des travaux autre que leur sujet d’intérêt. Des attentes fermes doivent être mises en place pour que l’enfant complète son travail scolaire. Il doit être clair que l’enfant n’a pas le contrôle et qu’il doit suivre des règles spécifiques.
A d’autres moments, il sera important d’instaurer des périodes où l’enfant pourra avoir l’opportunité d’explorer ses intérêts personnels. Pour des enfants plus rebelles, il sera peut-être nécessaire d’individualiser tous les travaux autour de leur sujet d’intérêt et graduellement introduire d’autres sujets.
Utiliser la fixation de l’enfant pour diversifier son répertoire d’intérêts. Par exemple, lors d’un cours d’écologie un enfant qui s’intéresse grandement aux lions peut étudier l’animal en soi, mais aussi son alimentation, son mode de reproduction, son habitat, ses ressemblances ou ses différences d’avec le tigre ou l’éléphant. Faire un poème sur les lions ou faire des mathématiques en utilisant les lions comme médium.

Asperger : altération de la coordination motrice

i Mai 23rd No Comments par

Les Asperger sont fréquemment inhabiles physiquement. Ils sont rigides et ne réussissent pas très bien dans les jeux demandant des habiletés motrices.
Leurs difficultés au niveau de la motricité fine cause également des problèmes de calligraphie, un ralentissement des tâches scolaires et des difficultés à dessiner ou à écrire.

 

Les suggestions:

Référer l’enfant Asperger à un programme d’éducation physique si les problèmes de motricité sont sévères. Impliquer l’enfant dans un programme d’éducation physique individualisé (natation, patinage libre) plutôt qu’un programme sportif de compétition.
Ne pas exiger de l’enfant qu’il participe à un sport de compétition s’il a des difficultés de coordination motrice, cela pourrait engendrer de la frustration et de la tension avec les membres de l’équipe. Puisque les jeux de compétition impliquent des conventions sociales, il est difficile pour l’Asperger de les comprendre.
L’Asperger peut bénéficier d’un programme individualisé en bricolage afin d’apprendre à tracer, copier, couper du papier, trier de petits objets etc.
Lorsque vous fixez un temps limite pour effectuer un travail, assurez-vous que l’enfant possède assez de temps pour écrire et bien former ses lettres et ses chiffres. Les Asperger ont besoin de plus de temps que leurs pairs pour terminer un travail ou un examen. Laissez plus de temps à l’enfant ou dirigez-le en classe ressource avec un éducateur pour qu’il puisse vous  démontrer son potentiel et ses acquis.

La visualisation

i Mai 23rd No Comments par

Si vous souhaitez faire une activité avec votre enfant autiste, pensez visualisation (voir sur le site la rubrique « Sites conseillés », « Jeux adaptés » et « aide visuelle »).

De nombreuses personnes souffrant d’autisme ont beaucoup de mal à comprendre ce que vous dites : c’est difficile pour eux de différencier son et parole, de repérer plus que 2 ou 3 mots par phrases et aussi de retenir ce que vous avez dit.
Appuyez vous sur une image ou une photo ou faites un dessin ou sur un mot écrit s’il lit.
Par exemple si vous dites « pas sortir », accompagnez par un dessin de maison avec un petit bonhomme qui sort de la maison et barrez le bonhomme en rouge. Chaque fois que vous lui donnez la consigne, montrez lui le dessin.
Appuyez vous sur une séquence de dessins/photos/images. Par exemple s’il doit aller chez le médecin l’après-midi vers 14h00, présentez lui l’image du déjeuner posée sur la table, et à droite celle du médecin (puis éventuellement celle du retour à la maison). Verbalisez : D’abord tu manges (doigt sur l’image correspondante), puis tu vas chez le médecin (id).
S’il va passer le week-end chez sa tante, préparez par exemple un « mini calendrier » avec des dessins de lit avec la lune et les étoiles pour chaque nuit passée hors de la maison. La photo ou le dessin d’une maison lui permettra de comprendre qu’au bout de 2 nuits, il rentre à la maison.
Concrétisez la tâche : s’il doit essuyer les comptoirs de la cuisine, dispersez dessus quelque chose que l’on voit pour qu’il passe l’éponge partout : sucre, miettes ; s’il doit ramasser les feuilles mortes, délimitez le périmètre à ratisser par le tuyau d’arrosage.
De même pour une tache complexe , vous pourrez la séquencer en plusieurs images.
Par exemple pour apprendre à se laver les mains, détailler toutes les actions en images (que vous ferez suivre à votre enfant ) ce qui ne vous empêchera pas de guider physiquement votre enfant s’il en a besoin (l’aider à ouvrir le robinet, à régler la température de l’ eau ……)
Visualisez le temps que prend la tâche qu’il doit faire. Gardez en tête que des crises arriveront si l’enfant doit faire un effort et qu’il ne sait pas quand l’effort doit s’arrêter. Ce qui est visuel est concret. Si vous lui demandez de travailler la prononciation avec vous, par exemple, faites une liste des mots à répéter. Barrez chaque fois qu’un mot est dit. Il verra que le travail avance et qu’il a une fin. Attention ! Ne cédez pas à la tentation de rajouter un ou quelques mots si la séance s’est bien passée. Votre liste ne sera plus crédible.
Si vous voulez par exemple travailler ½ heure le soir en rentrant de classe avec lui, préparez (comme dans la méthode TEACCH) 5 ou 6 petites tâches à l’avance. Par exemple : des formes à découper, un coloriage, un collage. Disposez chacun de ces exercices dans des paniers, ou bien sur des assiettes. Que la fin du travail soit une récompense (bonbon, carte TV, carte « partie de ballon », carte « séance câlins », )
S’il n’est pas possible de visualiser, utilisez un minuteur (timer) : « quand le minuteur sonne, tu peux regarder la télé ». Attention ! Respectez votre parole : dès que ça sonne, laissez le regarder la télé.

Faire la distinction entre besoin et envie

i Mai 23rd No Comments par

L’enfant a des troubles de comportement

Première chose : vérifiez que vous avez mis en place les outils de structuration de l’environnement, et du temps. Mettez en place une communication qui s’appuie sur le visuel.

Relisez les fiches sur « comment gérer un enfant autiste ». Si l’enfant a des troubles dans un environnement adapté à ses difficultés, et que les troubles persistent : sachez différencier besoin et envie. C’est simple : lorsque vous contrariez le comportement (en mettant les limites habituelles), si c’est un besoin, le comportement empire, si c’est une envie, il disparaît. Comment réagir ?· Il s’agit d’une envie :- vous posez la règle, ou bien l’explication. Le jeune doit savoir pourquoi telle ou telle chose lui est interdite.- vous proposez une alternative. Il ne s’agit pas de dire non, et d’attendre une obéissance aveugle. Vous devez donner l’équivalent de son comportement, mais en acceptable.

Par exemple, Jojo se masturbe en classe : votre réponse est un cadrage traditionnel. Vous dites : « Non, pas ici. Tu vas aux toilettes» ou « Non, pas au collège. ça se fait dans ta chambre, à la maison ». Même si au début l’opposition est forte, peu à peu, il acceptera l’alternative d’aller dans sa chambre quand nécessaire : c’est une envie.

Il s’agit d’un besoin : accompagnez-le dans ses besoins : – dédramatisez la situation – comprenez que s’il fait cela, c’est un moyen qu’il a trouvé pour gérer une situation intenable pour lui.- dites lui alors qu’il a un problème, que ce qu’il fait lui permet de résoudre le problème pour l’instant, et que c’est bien. Vous verrez probablement déjà un apaisement se produire.- dites lui que vous et lui allez réfléchir pour qu’il se sente mieux.- il y a des chances pour que ceci améliore déjà sensiblement en quelques jours la situation : il est entendu, il n’a plus de défenses à mettre en place, il peut concentrer ses ressources sur le problème qu’il doit résoudre. Par exemple, après avoir essayé plusieurs jours de faire travailler Emeline à sa table de travail, ses refus de s’asseoir se sont transformés en cris, coups de pieds ou jets de chaise. Vous pouvez lui dire « Je vois que c’est vraiment trop dur pour toi en ce moment, tu peux te mettre dans le coin repos pendant cette activité ». Si elle ne reprend pas l’activité suivante, elle a peut-être besoin de plus de repos. Vous pouvez peut-être envisager avec les parents qu’elle ne vienne que plus tard en classe, afin de dormir le matin. Il faut en tout cas discuter du problème et des solutions avec la famille, qui vous apportera un éclairage nouveau sur le problème. La résolution de ces problèmes se fait par essais, erreurs et réajustement constants.

S’adresser verbalement à la personne avec autisme

i Mai 23rd No Comments par

Comment s’adresser à la personne avec autisme ?

Compte tenu des difficultés de perception auditive et d’intégration de l’information, on peut prendre un certain nombre d’habitudes qui vont faciliter la communication avec le jeune autiste :
Se positionner en face ; appeler le jeune par son nom. Puis attendre un peu avant de lui parler, qu’il ou elle vous prête attention.
Utiliser des phrases sans fioriture : ne pas dire « bon, et bien ça va être l’heure d’aller à la cantine » mais « c’est l’heure de la cantine ».
Utiliser des phrases courtes : éviter les compléments, à moins qu’ils ne soient indispensables. Dire « prends ton cahier » au lieu de « va chercher ton cahier dans ton sac à dos ».
Utiliser toujours les mêmes mots pour le même objet ou le même concept, par exemple ne pas dire « mets tes chaussures », et le lendemain, «  mets tes baskets », et encore un autre jour, « mets tes tennis ».
Faire un temps de pause entre les phrases (cf délai entre l’information et sa perception effective) : imaginez-vous en Angleterre ou en Allemagne et imaginez de quelle manière vous souhaiteriez que l’on s’adresse à vous.
Parler un plus lentement que la normale et bien articuler.
Utiliser des informations concrètes : ne pas dire « on part bientôt », mais, « on part quand la grande aiguille est sur le 12 ».
Utiliser les phrases au présent. Eviter de dire « demain, on va à la piscine » si le jeune ne comprend pas le mot « demain » : cela générera une crise difficile à gérer, car il se préparera à aller tout de suite à la piscine. Appuyez-vous sur une visualisation du temps pour dire cette phrase.
Pareil pour le passé : souvent les formes grammaticales du passé ou du futur ne sont pas comprises et l’enfant prend l’information pour du présent ; et à l’affirmatif : Souvent, le jeune avec autisme ne perçoit pas dans le flot de mots qui lui arrive les termes négatifs « ne pas ». Ne pas dire « tu ne vas pas dehors » mais dire « reste à l’intérieur ». Ne pas dire « tu ne touches pas la colle » mais dire « tu mets tes mains sur la table » ou « tu prends ton stylo ».

Étude « Mesure 28 »

i Mai 23rd No Comments par

Voici les liens pour découvrir l’étude « Mesure 28 » qui vient d’être mis en ligne sur le site du Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé.

  • Etude des modalités d’accompagnement des personnes avec troubles envahissants du développement (TED) dans trois régions françaises :

Télécharger

  • Synthèse générale :

Télécharger

Sites de parents…

i Mai 23rd No Comments par

Ces deux mamans nous ont permis de mettre le lien de leur site sur le site de l’ APAR vous y trouverez des mines de jeux éducatifs , d’outils pédagogiques téléchargeables , des liens vers d’autres sites de parents , d’enseignants ou d’associations. Merci à elles deux pour la richesse de leur travail et pour tout l’amour qui y transparait.

Mme Brousseau : voici l’adresse du site que j’ai réalisé au sujet de mon fils Thomas.
http://oiseau35.perso.neuf.fr/Thomas-site-internet.html

Laurence : voici l’ adresse de mon site
http://kikilo.canalblog.com/

Pictogrammes

i Mai 23rd No Comments par

Différents sites proposent des pages spécialisées dédiées aux pictogrammes. Nous vous proposons une sélection de liens vous amenant directement à ces pages :

http://www.sclera.be-http://www.do2learn.com/picturecards/printcards/index.htm (Attention ce site est en anglais)

-Voir le site ARASAAC (ces quelques lignes sont extraites du site de la maman de sixtine , un supersite qui fourmille d’ idées , vous le trouverez dans la rubrique ‘’sites de ‘parents’’  )

  • Une extraordinaire banque de pictogrammes que l’on peut télécharger gratuitement sur le site ARASAAC. Le site est en espagnol, mais on peut y télécharger près de 4000 pictogrammes en Français (en couleur ou en noir et blanc). Les pictos sont superbes et la banque est vraiment très complète!
  • Pour les télécharger, il faut aller dans « descargas »(ou downloads si l’on a auparavant cliqué sur welcome…), puis en bas à gauche.
  • Dans la partie « herramientas online » on trouve même un  » créateur de phrase » que l’on peut utiliser en français : on tape une phrase et elle est traduite en pictos …
  • Et puis aussi plein de supports à télécharger dans la partie « materiales », là c’est en espagnol, mais beaucoup de matériel peut convenir : lotos, jeux d’association, jeux sonores, scénarios sociaux, etc.